Groupe : The Haunted
Titre : rEVOLVEr
Sortie : Octobre/Novembre 2004
Genre : Trash Death Melodique

Track list :

1 - No Compromise
2 - 99
3 - Abysmal
4 - Sabotage
5 - All Against All
6 - Sweet Relief
7 - Burnt To A Shell
8 - Who Will Decide
9 - Nothing Right
10 - Liquid Burns
11 - My Shadow

Le retour du premier chanteur y est certainement pour quelque chose, mais en tout cas c'est indéniable : on tient un excellent album de Trash Mélodique. Rien n'est à jeter dans ce nouvel opus. A la fois brut, mais doux par certains aspects, au fur et à mesure qu'on avance dans l'écoute, on va de surprises en surprises. Les 2 premières chansons ne font pas de compromis comme le dit très bien le titre d'ouverture. Ca va vite, très vite, c'est assez brutal. On aime ou on n'aime pas, mais en tout cas les suédois de The Haunted maitrise excellement leur sujet.

Puis vient le premier "OVNI" de l'album avec l'excellente Abysmal qui démontre qu'on peut avoir une voix trash sur une chanson plutôt lente et assez mélodique. Très prenante, elle tranche totalement sur le début de cet album. Elle est suivie de Sabotage qui nous remet dans le trash speedé. Puis All Against All , avec un pont magnifique (quelle voix!). Et on enchaine les titres et les tubes. Sweet Relief avec également un pont et un solo très beau, Burnt To A Shell et son ton très hard FM, Who Will Decide et ses petits accents musicaux américains, Nothing Right avec une batterie marquant bien le temps et une ambiance assez dépouillée, puis Liquid Burns et ses riffs headbanguant et géniaux. Dans cet album, tout est parfait. On trouvera bien sur des détracteurs mais c'est franchement très dur de ne pas apprécier, un groupe qui maitrise si bien son sujet.

La voix est bien travaillée et bizarrement même si elle reste souvent sur un type trash, elle s'accorde toujours avec la musique qui celle ci varie énormément. Très rythmée, elle n'oublie pas les mélodies et les soli. On peut dire également un mot sur la production : parfaite. Oui je sais, je me répète, mais il est difficile de trouver un défaut à ce son made in Göteborg. Trop propre pour certain, il met tout simplement en avant tout les instruments. Oui, on entend bien la basse, qui possède d'ailleurs un son très particulier.

Et là, vous allez me dire que je n'ai pas parlé de My Shadow. Et oui je garde la petite surprise pour la fin, tout comme l'album. Si l'album est assez brutal et speedé,Abysmal et My Shadow sont là pour montrer que les suédois sont bons partout. Mais la spécificité de My Shadow , c'est tout simplement cette ambiance lancinante et tranquille, cette puissance sous jacente qui n'attend qu'un petit déclic pour se reveiller. Et c'est sur cette chanson qu'on se rend totalement compte que Peter Dolving a plus que bien fait de revenir dans The Haunted. Sa voix calme, posée et en murmure se transforme petit à petit pour donner une voix pure et belle pour le refrain et des hurlements pattonien pour le pont. Cette chanson à elle seule, vaut qu'on s'arrète sur le groupe.

Vous aurez compris, The Haunted est revenu et s'impose aisément. La maitrise des suédois dans le style est plus qu'écrasante désormais et ce n'est surement pas le prochain album de Dark Tranquillity qui nous contredira (enfin on l'espère....)