Track list :

1. Big God/Raped Souls
2. Arise Above Oppression

3. Concrete

4. Crisis
5. Escape Confusion
6. Sangre de Niños

7. Soulwomb
8. Echos of Innocence
9. Dragged Down By The Weight Of Existence
10. Deception
11. Desecrate
12. Suffer Age
13. Anxiety
14. Self Immolation
15. Piss Christ
16. Ulceration
Concrete
Date de sortie : 2002
Style :
Death indus

Premier album du groupe enregistré en 1991/92 avec Ross Robinson mais édité en 2002.

 

Track list :

1. Martyr
2. Leechmaster
3. Scapegoat
4. Crisis
5. Crash Test
6. Flesh Hold

7. Lifeblind
8. Scumgrief
9. Natividad
10. Big God/Raped Souls
11. Arise Above Oppression
12. Self Immolation
13. Suffer Age
14. W.O.E.
15. Desecrate
16. Escape Confusion
17. Manipulation
Soul of a New Machine
Date de sortie : 1992
Style :
?

Je n'ai pas encore réussi à me procurer le cd qui reste difficilement trouvable.

 

Track list :

1. Demanufacture
2. Self Bias Resistor
3. Zero Signal
4. Replica
5. New Breed
6. Dog Day Sunrise

7. Body Hammer
8. Flashpoint
9. H-K (Hunter-Killer)
10. Pisschrist
11. A Therapy For Pain

 

Demanufacture
Date de sortie : 1995
Style :
Thrash Electronique
Un album assez fort. Des rythmiques bien tranchées et incisives qui constituent la marque de fabrique de Fear Factory avec une voix Thrash géniale qui sait allier passages gueulées avec passages calmes. Le cd est une vrai déferlante de décibels et on adore se prendre la double en pleine gueule. L'utilisation de samples électroniques et de quelques nappes de claviers compléte le reste du tableau. C'est bien violent (mais ça n'oublie les petits passages mélodiques) et on en redemande encore et encore.
Ce cd est excellent et on regrette juste un manque sur le son de la guitare pas encore assez gras pour le groupe. Le chanteur a aussi une capacité vocale qui n'est pas encore digne des futurs albums. Pour le néophyte, les chansons risquent aussi de se ressembler.(alors que c'est faux.)
On peut retenir l'excellente Replica qui n'est pas à présenter mais aussi la surprenante Dog Day Sunrise et H-K (Hunter-Killer).
+
- Violent et percutant.
- Un chanteur terrible.
- Des riffs très bons.
-
- Un peu trop répétitif.

 

Track list :

1. Remanufacture
2. National Panel Beating
3. Genetic Blueprint
4. Faithless
5. Bionic Chronic
6. Cloning Technology

7. Burn
8. T-1000
9. Machines Of Hate
10. 21st Century Jesus
11. Bound For Forgiveness
12. Refinery
13. Remanufacture (Edited Version)

 

Remanufacture
(Cloning technology)
Date de sortie : 1997
Style :
Remix d'album
Je ne l'ai écouté qu'une seul fois et j'en garde un assez mauvais souvenir. J'essaierai de me le reprocurer.

 

Track list :

1. Shock
2. Edgecrusher
3. Smasher/Devourer
4. Securitron (Police State 2000)
5. Descent

6. Hi-Tech Hate
7. Freedom Or Fire
8. Obsolete
9. Resurrection
10. Timelessness

Obsolete
Date de sortie : 1998
Style :
Thrash Metal Electro
Ce fut le premier cd que j'ai possédé et je ne le regrette pas. On reste dans du bon voir même excellent Fear Factory avec toujours les rythmiques tranchées et hachées dues à la session basse, batterie et guitare. Le chanteur impose sa voix et nous dégage des gueulements bien primaires suivis d'une voix claire magnifique. Le rythme très rapide martèle la tête, les effets électroniques créent l'ambiance inquiétante de l'album. L'album se fend même d'une chanson entièrement calme et atmosphérique où Burton montre toutes ses capacités.
Le son est parfait, on entend tous les instruments (quoique la basse est difficilement cernable). L'album aussi violent que Demanufacture gagne en puissance et nous propose un peu plus de variance entre les chansons.
Il est difficile de faire ressortir des chansons mais Edgecrusher, Descent et Resurrection constituent un panel représentatif du groupe.
+
- Un son bien gras.
- L'électro encore plus mise en avant.
- Plus de diversité entre les chansons.
-
- ?

 

Track list :

1. What Will Become?
2. Damaged
3. Digimortal
4. No One
5. Linchpin
6. Invisible Wounds (Dark Bodies)

7. Acres Of Skin
8. Back The Fuck Up
9. Byte Block
10. Hurt Conveyor
11. (Memory Imprints) Never End

 

Digimortal
Date de sortie : 2001
Style :
Néo thrash electro
Grosse grosse bêtise. Le groupe vire dans un néo, certes bourrin et à l'effigie du groupe, mais cela reste un peu trop commercial et facile. Le son est nickel comme la majorité des productions des groupes importants de l'époque. La tendance au néo se confirme dans le look du groupe et on ne reconnait plus trop le groupe de thrash/death des années 90. Une chanson rap metal fait son apparition (Back The Fuck Up) et ne colle pas du tout avec les antécédents du groupe. Le reste de l'album est et reste du déjà vu. On peut même dire que c'est du moins bon.
Dommage le son était vraiment à la hauteur du groupe et la voix de Burton s'était encore améliorée. Le groupe a cassé juste après la tournée qui a suivi l'album et on comprend pourquoi on nous parle de divergence musicale.
On peut retenir Acres Of Skin et What Will Become?.
+
- Un son encore meilleur.
- Une voix mieux travaillée.
-
- Un style un peu délaissé au profit d'un néo commercial.
- Apparition de rap.

 

Track list :

1 - Slave Labor
2 - Cyberwaste
3 - Act Of God
4 - Drones
5 - Archetype
6 - Corporate Cloning

7 - Bite The Hand That Bleeds
8 - Uundercurrent
9 - Default Judgement
10 - Bonescraper
11 - Human Shields
12 - Ascension

 

Archetype
Date de sortie : 2004
Style :
Thrash electro
Après une fin annoncé, voici un retour complet : retour du groupe et retour aux sources. Puissant, rageur, violent mais en même temps mélodique et aérien, Archetype porte bien son nom. Dés le début de l'album, on s'en reprend plein les oreilles comme sur Obsolete ou Demanufacture. Se recentrant totalement sur ce qui a fait Fear Factory, le groupe évolue cependant. Des voix plus clairs et aériennes sont bien présentes ( Drones, Archetype) et même Bite The Hand That Bleeds ferait presque office de ballade étant donné sa tranquillité comparé aux autres chansons. Human Shields et Ascension terminent l'album dans une ambiance électro atmosphérique plus qu'agréable après la débauche de décibels précédentes.
La production est parfaite et laisse un peu plus de place à la basse et aux claviers.
On retiendra Drones, Archetype et Slave Labor.
+
- Une production où l'on entend tous les instruments.
- Une voix aussi bien gueulé qu'aérienne.
- Un retour aux sources tout en évoluant
-
- Un trop grand rapprochement avec ce qui c'est déjà fait.
Back