Track list :

1. Madman
2. Whiplash Liquor
3. Too Bad
4. Everything About You
5. Sweet Leaf/Funky Fresh Country Club

6. Heavy Metal
As Ugly as They Wanna Be
Date de sortie : 1991
Style :
Rebelz Metal

Ce petit EP annonçait déjà le futur du groupe. A la fois fun, déjanté et en même temps professionnel, on accroche tout de suite. La voix est particulière et plutôt pas mal. Les guitares sont excellentes : sautillantes, techniques et funs. La basse est sautillante au même titre que les guitares(Voir Funk). La batterie est plus classique mais passe bien avec l'ensemble. On retrouve dans ce cd, des titres particuliers au groupe mais également des chansons plus proches des productions de l'époque (Faith No More, Soundgarden) mais bien empreinte de la patte de UKJ. Les paroles sont toutes aussi déjantées que la musique.
La production est un peu légère mais ce n'est qu'un EP.
En somme un petit concentré de fun comme seul savait le faire UKJ.
On retiendra Heavy Metal (pour son trip), Sweet Leaf/Funky Fresh Country Club (pr sa basse funky) et puis toute en faite.... ;-)

+
- Totalement déjanté
- Metal de qualité des 90's.
-
- Une production qui aurait pu être meilleure.
- Qu'un EP.
Paroles

 

Track list :

1. Neighbor
2. Goddamn Devil
3. Come Tomorrow
4. Panhandlin' Prince
5. Busy Bee
6. Don't Go

7. So Damn Cool
8. Same Side
9. Cats in The Craddle
10. I'll keep Tryin'
11. Everything about You
12. Madman
13. Mr Recordman
American's Least Wanted
Date de sortie : 1992
Style :
Rebelz Metal

Premier album du groupe qui ne fait que confirmer la qualité du EP. On retrouve quasiment que des tubes qui débordent de fun mais qui n'en oublie pas pour autant la musique. C'est un concentré d'excellent metal des 90's. Que ce soit par la voix, la qualité des guitares / Basse, ou par la variété des chansons, American's Least Wanted est un grand album. Les chansons passent du fun(Neighbor, Same Side) à un metal un peu plus glauque ( So Damn Cool, I'll keep Tryin') tout en ayant des "ballades" (Busy Bee, Mr Recordman). On notera également la présence de Rob Halford (Judas Priest)sur l'album qui aura fait quelques guitares mais aussi les voix hyper aigues que l'on peut entendre de temps en temps.
La production de l'album est de bien meilleure qualité et on entend correctement tous les instruments. En somme l'album est une vraie bombe et fait cet effet lorsqu'il sort.
On retiendra les imparables Everything about You, Cats in The Craddle ou Neighbor pour ne citer qu'eux.

+
- Du fun toujours autant
- Des tubes et des tubes.
- Des chansons variées sans perdre pour autant l'identité.
-
- Une batterie un peu trop simpliste.
Paroles

 

Track list :

1. Intro
2. God
3. Tomorrow's World
4. Clover
5. C.U.S.T.
6. Milkman's son

7. Suckerpath
8. Cloudy Skies
9. Jesus rode a Harley
10. 10/10
11. VIP
12. Oompa
13. Candle Song
14. Slower Than Nowhere

 

Menace to Sobriety
Date de sortie : 1995
Style :
Metal

Après le délire complet et le succès du premier album, ce nouvel opus annonce une sorte de maturation. Plus lourd et moins déjanté, il montre une autre facette du groupe un peu plus réfléchie. Les chansons funs ( Jesus rode a Harley, Oompa) côtoient des chansons plus sensées ( God, C.U.S.T.) voir même des ballades ( Cloudy Skies, Candle Song). L'album est donc encore plus varié que le précédent. De plus le changement de batteur bénéficie à la double qui est bien plus présente. Crane travaille mieux sa voix et nous prouve, ainsi que l'ensemble du groupe, qu'il peut faire de la musique sans trop délirer.
Cependant, ce qui caractérisait UKJ, c'était justement son fun et ses délires. La petite disparition de ceux ci, semble donc vouloir dire une perte d'identité pour le groupe, ce qui est dommage.
Toutefois l'album reste du très bon metal des 90's avec une production de qualité.
On retiendra VIP , God, Milkman's son et Candle Song.

+
- Un meilleur batteur
- Plus mature et plus lourd.
-
- Moins fun donc petite perte d'identité.
Paroles

 

Track list :

1. It's A Lie
2. Dialoque
3. Sandwish
4. Rage Against the Answering Machine

5. Would You Like To Be There
6. Little Red Man
7. Bicycle Wheels
8. Father
9. Undertow
10. Shine
11. Strange

12. 12 Cents

Motel California
Date de sortie : 1996
Style :
Metal .?

Troisième album du groupe et quasiment aucune reconnaissance pour celui ci (pas ou peu de promotions donc peu de ventes), c'est cet album qui poussera le groupe à se séparer. Certainement le plus étrange et moins fun des albums du groupe, on pourrait voir Motel California comme une sorte d'essai de style. Regroupant plusieurs influences (Funk, Blues, Rock, Psyche), UKJ compacte l'ensemble pour donner un concentré brut d'un genre nouveau. Les chansons sont courtes (très courtes , moins de 3 minutes en moyenne) et tranchent totalement avec leurs précédents titres. On retrouvent le même son et la même production mais avec une basse un peu plus présente et funky. Des ballades ( 12 Cents, Undertow) bien écrites et des chansons plus brutes ( Father, Little Red Man) sont présentes mais le tout ressort avec une certaine mélancolie et une monotonie volontaire.
On est désorienté à la première écoute mais on entend toujours un petit quelque chose auquel on peut se raccrocher pour continuer d'entrer dans l'ambiance. On peut dire que l'album n'est pas facile d'accès mais révèle quelques bonnes idées et surtout un style très particulier.
On retiendra l'excellente Would You Like To Be There, 12 Cents et Father.

+
- Un changement radical tout en gardant d'excellents musiciens.
- Un style à part et très particulier qui surprend
-
- Les chansons sont trop courtes et on sent que ça pourrait être bien mieux exploité
- Une monotonie qui tue un peu le concept.
Paroles
Back