Track list :

1. monolith
2. dig
3. internal primates forever
4. -1
5. death blooms
6. golden ratio

7. cradle
8. nothing to Gein
9. mutatis mutandis
10. everything and nothing
11.severed
12. Recombinant Resurgence
13. Prod
14. Pharmaecopia
15. Under my skin
16. (K)now F(orever)
17. Lethal dosage
LD 50
Date de sortie : 2000
Style :
Néo thrash expérimental
Un album à l'image du groupe à cette époque : c'est à dire violent, disjoncté, plein de nouveautés et surtout une petit perle au sein du néo metal. Comprenant des transitions entre les chansons entièrement instrumentales et variant la violence et une certaine folie, l'album nous plonge dans un coma mudvaynien sous médicaments. La basse y claque plus que jamais et les rythmiques y sont hachurées au couteau à tel point que l'album déroute à la première écoute et on semble perdu. Mais après plusieurs écoutes, on se rend vite compte du potentiel de ce groupe aussi bien technique que mélodique (Death Blooms). Un très bon premier album.
+
- Une basse incroyablement géniale.
- Des rythmiques très tranchées.
- Une ambiance bien retransmise.
-
- Un son pas vraiment à la dimension du groupe.
Paroles

 

Track list :

01. Silenced
02. Trapped In The Wake Of A Dream
03. Not Falling
04. (Per)Version Of A Truth

05. Mercy, Severity
06. World So Cold
07. The Patient Mental
08. Skrying
09. Solve E Coagula
10. Shadow Of A Man
11. 12:97:24:99

12. The End Of All Things To Come
13. A Key To Nothing

The End Of All Things to Come
Date de sortie : 2002
Style :
Néo Heavy Thrash
Tout simplement l'album de la maturité du groupe. Encore en correspondance avec l'image que donne le groupe, l'album délivre un mélange de néo et de heavy plus que bon. Chaque chanson surprend par son coté à la fois plus posée et moins violente mais aussi par la subtilité qu'elle cache. Le jeu des musiciens est toujours aussi bon mais ne se découvre que très peu. La musique crée une véritable union entre tous les instruments par rapport au premier album où l'on entendait distinctement chaque instrument. Le son plus lourd que l'album précédent contribue à changer l'atmosphère. On retrouve des riffs plus heavy que néo et la puissance dégagée est ennivrante. Cet album confirme la spécificité de Mudvayne au sein du néo.
+
- Une guitare plus heavy et trash.
- Des rythmiques tjs aussi tranchées.
- Une maturité très claire.
-
- Une basse qu'il faut un peu cherchée.
Back Paroles