Track list :

1. Xmass
2. Méchant Flou
3. Concrete Lie
4. A qui la faute
5. Sam
6. Kayanamasha

7. Indigestion
8. Mesaidaboom
9. Machine à sang
10. li ii i iv ii i i iv i
11. Tout pourrit en soi
12. Paranoia
13. Fun at All
14. Elle dort
Watcha
Date de sortie : 1998
Style :
Neo Funk Metal
Un premier album plus que prometteur car il fait l'effet d'une petite bombe dans le milieu néo habituel. D'abord par l'originalité des compositions qui sont à la fois variées et empruntant à tous les styles. Ensuite par des paroles très correct entre l'engagement (Indigestion) et le fun cinématographique (Sam) avec bien sur des paroles plus personnelles (Méchant Flou, Elle dort). Enfin par la complexité dont fait preuve le groupe lors de sa composition.
Le contre temps est la marque de fabrique de Watcha et ils le maitrisent parfaitement. La seule chanson instrumentale (li ii i iv ii i i iv i) est d'ailleurs un clin d'oeil à leur influence musicale principale qui n'est autre que Meshuggah (le titre étant le schéma rythmique de la chanson).
Servi avec une production très correcte (un poil trop propre peut être), cet éponyme est une petite perle dans l'univers néo.
On conseille Concrete Lie, Indigestion, Tout pourrit en soi, Sam et spécial conseil pr Elle dort.
+
- Originalité et variété des compos.
- Une technicité très bonne.
- Des paroles bien faites
-
- un son un poil trop propre.

 

Track list :

01. Sam 2
02. Cupide
03. 101 Radio Racket
04. Clash
05. www.a/grave/pas/mon/k@

06. Hard Core 100% Fluor
07. Veliki Cirkus
08. Egalamonego
09. Sofa Masta
10. Tambata

11. Dead Man (is a good man)
12. New Brutal Fonk
13. New Brutal End

 

Veliki Cirkus
Date de sortie : 2000
Style :
Néo Complexe Metal
Deuxième album beaucoup plus violent mais surtout beaucoup plus rappé que le premier. Le mélange hardcore-rap entamé par la génération Nowhere qui montait à l'époque a déteint sur cet album. On regrette donc des chansons un peu trop rap metal avec des riffs rythmiques moins recherchés. Cependant on est loin d'un album dans la mouvance du moment. Un gros aspect électro se fait sentir sur les guitares qui se tranforment souvent en sampler. L'apparition d'apport instrumental est aussi très agréable. On retrouve 3-4 passages instrumentaux et une chanson entièrement instrumentale qui conclut l'album. L'apparition d'une chanson légèrement émocore est aussi à noter (Egalamonego)
La chanson titre, Veliki Cirkus, est mélangé avec une musique yougoslave et toutes les paroles le sont également. Les paroles sont d'ailleurs toujours aussi sympathiques et pour les nains de DoM on peut sélectionner Sofa Masta, apologie de la fainéantise.
On conseille Veliki Cirkus, New Brutal Fonk , New Brutal End et Sam 2.
+
- Une touche electro sympa.
- Une technicité instrumentale plus que présente.
- Des petites surprises à l'écoute.
-
- Des riffs rythmiques trop typé rap metal.
- L'apparition du Nowhere bien chiante (Hard Core 100% Fluor et www.a/grave/pas/mon/k@) avec les chanteurs de pleymo :( ).

 

Track list :

01. Sam 3
02. Clean
03. Cool
04. Dunk Barrow le Baron
05. Doc'
06. Borné

07. I.A.
08. And The Beat Goes on
09. Vibe
10. Narrow minded
11.
La Rumeur
12. Don't Wanna Be The king
13. Mutant

 

Mutant
Date de sortie : 2003
Style :
Néo Emo funk ragga metal
Après un album très technique d'un point de vue instrumental, le groupe se recentre sur un registre plus abordable pour le grand public et surtout avec plus de chant clair. Un chant totalement Ragga apparait et surprend énormément à la première écoute. Il en va de même pour le chant clair un peu trop typé émo et peut décevoir les fans des hurlements de BoB. Musicalement, on se trouve face à du néo de bonne qualité avec toujours des petites touches de subtils contre temps. Les différences entre les chansons sont moins nettes (Clean, Cool et Doc') mais on retrouve quelques chansons d'un esprit "Watchaiesque" (Dunk Barrow le Baron, La Rumeur).
Les paroles sont toujours aussi travaillées et ressemblent à de petits court métrages. 2 invités sont sur le cd en tant que narrateur-voix off : Claire Keim et Reno de Lofofora.
2 Chansons sont également surprenantes Don't Wanna Be The king par sa construction plus qu'étrange et And The Beat Goes on qui n'est rien d'autre qu'une reprise des Whispers, un groupe des années 80.
Un bon album surprenant mais un poil dans la mouvance du moment ce qui lui fait perdre un peu de son originalité.
Dunk Barrow le Baron, Sam 3, Mutant et I.A. sont vraiment pas mal.
+
- Un son énorme.
- Des paroles excellentes.
-
- Trop ds la mouvance émo.
- Perte de la complexité.
Back